Une source miraculeuse

Sur le Plateau des Mille moutons il y a une grande bergerie.
Balthazar et Gaspard sont bergers.
Balthazar attrape toutes les maladies des moutons – maladies parfois amenées par les chiens des touristes, les hamsters des touristes, etc..
Gaspard, lui,  n’est jamais malade.
Un anthropologue passe par là et entend parler de Balthazar, de Gaspard et des maladies des moutons.
Il s’installe dans une chambre d’hôte et discute pendant quelques jours avec les uns et les autres.
C’est ainsi que l’anthropologue découvre que Balthazar boit l’eau du robinet fournie par la communauté de communes.
Gaspar ne boit que l’eau d’une source qui jaillit sur le flanc du plateau, près de la rivière dont la vallée coupe le plateau.
L’anthropologue repart avec un petit bout d’agneau mort-né et de l’eau de la source.
Avec un collègue pharmacien à la retraite, l’anthropologue fait pousser les bactéries qui ont tué l’agneau.
Puis ils mettent de l’eau de la source sur l’amas des bactéries de l’agneau.
Après un petit séjour en étuve à 37 degrés, il n’y a plus de bactéries.
Qui a tué les bactéries ? Ce sont des phages qui sont dans l’eau de la source.
Les phages sont les prédateurs naturels des bactéries, partout où il y a des bactéries, il y a des phages.
Le phénomène de l’eau miraculeuse est connu depuis la nuit des temps et a été décrit par des chercheurs anglais qui l’on observé en Inde au 19ième siècle.

article hankin

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s